Première consultation gratuite auprès de spécialistes en droit des successions - rendu possible par des organisations suisses à but non lucratif Prendre un rendez-vous
Home / Don d’organes

Don d'organes: comment rendre les choses claires

S'informer à propos du don d'organes

Regroupez des informations afin d'être en mesure de prendre une décision en connaissance de cause. ... plus

Consigner la décision

Faites part de votre décision à propos du don d'organes dans vos directives anticipées du patient ... plus

Parler et partager

Parlez du don d'organes et faites savoir votre décision à votre entourage ... plus

Le don d'organes - en parler,
Prendre une décision et la consigner

Le don d'organes après la mort? Conservez vos propres souhaits de manière écrite et informez en vos proches. Cela permet de clarifier les choses et de garantir la mise en œuvre de votre propre volonté. Abordez la question du don d'organes et prenez une décision à ce sujet. Inscrivez-la par écrit sur votre carte de donneur d'organes et/ou sur vos directives anticipées du patient et informez-en vos proches.

  • Qu'est-ce que le don d'organes?
    Dans le cadre d'un don d'organes, le donneur d'organe fournit des organes humains au receveur en vue d'une transplantation. Les dons d'organes, de tissus ou de cellules peuvent sauver des vies humaines et améliorer durablement la qualité de la vie.

    Quels types d'organes, de tissus ou de cellules peuvent être données?
    Il est possible de faire le don du cœur, des poumons, du foie, des reins, du pancréas (ou des cellules dite "îlots de Langerhans" du pancréas), de l'intestin grêle, de la cornée, des osselets, des os, des valves cardiaques, des vaisseaux sanguins et de la peau. Les cellules souches ne peuvent être prélevées que dans le cadre d'un don entre vivants.

    Qui peut faire un don ?
    Le facteur décisif en matière de don d'organes est l'état de santé du donneur et la capacité de fonctionnement des organes et des tissus. C'est pourquoi les organes, les cellules et les tissus peuvent généralement être donnés jusqu'à un âge avancé. Les personnes atteintes de certaines maladies peuvent également faire un don.
  • Comment est-ce que la décision peut être consignée?
    Vous avez différentes possibilités de consigner vos souhaits. Pour les enfants ou les jeunes n'ayant pas encore atteint leur 16ème année, ce sont les parents, respectivement les représentants légaux, qui prennent la décision pour eux. Toute personne ayant plus de 16 ans peut prendre les choix pour lui-même.

    Directives anticipées du patient
    Dans les directives anticipées du patient de DeinAdieu, vous pouvez consigner les mesures médicales que vous acceptez et celles que vous refusez au cas où vous ne seriez plus en mesure de le faire vous-même en raison d'un accident ou d'une maladie. Vous pouvez également inscrire dans ce cadre vos souhaits concernant le don d'organes. Consignez vos directives anticipées auprès d'une personne de confiance, comme votre avocat, ou déposez-le auprès de votre commune. Partagez Faites connaître vos souhaits à vos proches afin qu'ils n'aient pas la charge de prendre de décisions en votre nom au cas où vous seriez en incapacité de discernement. Important : si vous avez décidé de faire don d'un organe mais que vos proches s'y opposent, la loi sur la transplantation stipule que la volonté du défunt prime sur celle des proches. D'un point de vue juridique, les organes peuvent donc être prélevés. En Suisse, toutefois, pour des raisons éthiques et morales, la pratique est désormais établie que si les proches refusent de faire un don, aucun organe ne peut être prélevé. C'est pourquoi il est d'autant plus important de parler de vos souhaits avec vos proches - c'est ainsi que vous pouvez garantir l'exécution de votre volonté après votre décès. (Informations complémentaires à propos des directives anticipées).

    Carte de donneur d'organes
    A l'aide de la carte de donneur d'organes vous êtes en mesure de consigner votre volonté de faire un don d'organe et vous pouvez soit l'emporter avec vous à tout moment, soit la déposer dans un endroit connu de vos proches. Vous pouvez accepter un don en général ou de manière différenciée, de manière générale le refuser ou en confier la décision à une personne de confiance. Les informations figurant sur la carte de donneur d'organes ne sont pas enregistrées, c'est pourquoi il est plus sûr d'inscrire votre souhait dans des directives anticipées du patient et de parler du don d'organes avec vos proches.

    Registre national des donneurs d'organes
    La fondation nationale pour le don et la transplantation d'organes, Swisstransplant, est l'organisme national responsable de l'attribution légale d'organes aux receveurs et gère la liste d'attente correspondante. Sur le site www.swisstransplant.org, vous pouvez vous inscrire et consigner vos souhaits en remplissant un formulaire.
  • Pourquoi parler du don d'organes?
    La rédaction de vos souhaits est une étape importante. Informez votre entourage de votre décision, car si votre carte de donneur d'organes ne peut être retrouvée, vos proches seront sollicités à ce propos. Ils doivent tenir compte de votre volonté présumée lorsqu'ils prennent leur décision. Le processus est beaucoup plus facile et rapide s'ils connaissent déjà votre véritable volonté. En outre, vos proches ne seront pas davantage accablés que nécessaire par la situation de deuil qu'ils vivront alors.
Créez des directives anticipées facilement et de manière valable
  • Orientées selon vos propres conceptions des choses
  • En vigueur immédiatement, sans notaire
  • Absolument gratuit - avec une carte à glisser dans le porte-monnaie inclue

Questions fréquentes

Est-ce que le testament est adapté pour faire part de mes souhaits à propos du don d'organes?

Le testament n'est pas adapté pour faire part de vos souhaits à propos du don d'organes, car il ne sera ouvert qu'après votre mort. L'utilisation de vos organes, tissus et cellules ne sera alors plus possible.

Que sont les mesures médicales préliminaires?

Avant le prélèvement, des mesures préliminaires seront administrées au donneur, dans le but de conserver les organes, les tissus ou les cellules dans le meilleur état fonctionnel possible jusqu'à la transplantation. Cela comprend, par exemple, la poursuite d'une respiration artificielle déjà commencée, l'administration de médicaments pour réguler le fonctionnement des organes, etc.

Qu'est-ce que le don du corps?

En faisant don de votre corps à l'Institut d'anatomie de l'Université de Zurich, vous apportez une contribution essentielle à la formation des étudiants en médecine et des futurs médecins spécialistes. Les futurs spécialistes en chirurgie doivent apprendre et pratiquer des techniques chirurgicales et de nouvelles procédures qu'ils utiliseront plus tard sur des patients. Respectivement, ces techniques doivent être développées et testées. Le don du corps est donc très important pour le développement de l'enseignement et de la recherche médicale. En savoir plus : Körperspende (UZH).

Gagne-t-on de l'argent à travers un don?

La loi sur la transplantation interdit le commerce d'organes, de tissus et de cellules humains. Un don est obligatoirement fait à titre gracieux et ne peut en aucun cas être dédommagé financièrement.

Quels sont les bonnes raisons pour se décider à donner ses organes?

Le don d'organes peut avoir un effet positif sur 7 vies humaines (ou 9 si les poumons et le foie sont partagés). Souvent, les transplantations permettent non seulement la survie du receveur, mais contribuent également à l'amélioration de sa qualité de vie.

Quelles sont les exigences légales pour un don?

Les organes, tissus et cellules ne peuvent être prélevés sur une personne décédée que si celle-ci a consenti à leur prélèvement et si sa mort a été confirmée. En l'absence de consentement écrit (carte de donneur d'organes, directives anticipées du patient), c'est le plus proche parent qui décide, en tenant compte de la volonté présumée du défunt. S'il n'y a pas de proches, le prélèvement d'organes est interdit. Vous pouvez également confier la décision à une personne de confiance (par exemple dans le cadre de directives anticipées).